Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Sélectionner une page

Lorsque en 2014, Paul-Clément Neumann, âgé de 18 ans, se rend à Saint-Tropez pour rencontrer le Conservateur de musée et créateur de Joaillerie Jean-Pierre Michel, il ne se doute pas que 4 ans plus tard, il aura su réaliser une quinzaine de sculptures en bronze et nombre de dessins et de peintures.

Cette première rencontre décide Jean-Pierre Michel à lui transmettre l’enseignement approfondi des techniques anciennes, ainsi que celles de la conservation, de la restauration des œuvres sur papier,

Paul-Clément Neumann s’exerce et se forme à la discipline du métier classique de la peinture, ce qui le conduit tout naturellement à la sculpture, où la forme très élaborée et signifiante se trouve modifiée et enrichie sans cesse par le dessin : un échange entre le sens et son expression qui permet à l’œuvre de se déployer et de se poursuivre toujours légitimement.

 

Cet apprentissage strict lui permet de préparer ses toiles, d’élaborer à sa convenance son médium pictural (broyage des pigments, mélange des huiles, etc.), de plus il tient à exécuter lui-même le montage et l’encadrement de ses œuvres, selon les normes de conservation muséales, dans la tradition du métier classique, et selon son propre goût. Très vite, il interroge les grands thèmes traditionnels de la peinture occidentale :

Après une série d’autoportraits, naitra un Saint-Sébastien, presque aussitôt suivi par une Vierge à l’Enfant, et un Christ terrassé issu de la glaise, le visage contre terre, sa couronne d’épine dorée.

Montés sur des socles de marbres variés, les bronzes du sculpteur allient formes, matières et couleurs.